À Dakar Virimma utilise des casques de réalités virtuelles pour vous faire visiter des maisons à louer

0
865

Plus besoin de sillonner dans toute la ville à la recherche d’une maison à louer à Dakar. C’est maintenant possible de visiter des appartements sans bouger de chez soi grâce à la solution du béninois Laurel Gbenafa et du Germano-togolais Frédéric Gaba. L’idée est simple : utiliser la réalité virtuelle pour faciliter le travail des agences immobilières.

Virimma, le nom de la start-up permet également d’éviter les dépenses et déplacements inutiles aux Dakarois à la recherche de logement.

En effet, la plateforme utilise des casques virtuelles pour permettre aux dakarois de visiter des appartements sans passer le seuil de leur porte. 

« On s’est rendu compte d’un petit problème dans le secteur immobilier ici au Sénégal et un peu ailleurs, c’est la difficulté qu’on les gens pour trouver des appartements et aussi pour les visiter. Il faut dépenser de l’argent et de l’énergie. Donc on a trouver un moyen de faciliter tout cela en permettant de visiter ses appartements là depuis chez eux, où depuis nos locaux sans avoir a dépenser quoi que ce soit où a contacté qui que ce soit d’autres qui va leur faire tourner en rond », 

explique Laurel Gbenafa l’un des cofondateur de Virimma.

Pour avoir un accès à leurs services, il suffit de les contacter, ensuite vous faites parts de vos préférences et de vos attentes. Et en fonction de leur catalogue qui est enrichie avec des partenariats conjoint avec des agences mettra en place une liste, et donnera une date à la personne. Muni d’un casque, la personne pourra voir les propositions. Les images sont réactualisées régulièrement.

« Le système c’est beaucoup de photos. On prend des photos sur place, on les transforme en vue 360 et ensuite on les mets dans notre logiciel. Par la suite elles sont placées dans l’ordre correspondant. Après le test, on rajoute les informations sur une carte, qui dès l’entame de la visite, donne un aperçu de la maison: nombres de pièces et autres », 

indique Frédéric Gaba l’autre cofondateur de la start-up.

Combinant réalité et virtuelle, la plateforme se veut apporter de la facilité pour les agences et pour les locateurs. Amenant une relation direct entre le client et l’agence, et de la rapidité dans le résultat.

Pour la collaboration, les afropreneurs entrent en contact avec les différentes agences et après négociation, des contrats sont établit. Quand un client fait sa visite et est intéressé il est conduit vers l’agence. 

A la question de « faire disparaître » le métier de courtier les fondateurs rétorquent qu’ils sont plutôt entrain de le réinventer. Ayant  passé deux mois à chercher une maison, les deux jeunes hommes ont vues en cette mésaventure, une idée de création pour réduire ce problème.

En plus des photos, le client peut aussi entendre des sons, écouter l’ambiance de la maison. La visite est aussi bien interne  qu’externe. La maison est montrée telle qu’elle est, rien n’est changé.

« Nous voulons être totalement transparent. C’est parti d’un problème personnel, on a beaucoup galère à trouver un appartement et on ne voudrait pas que ça arrive à quelqu’un d’autre. Donc si par exemple la baignoire est abîmée, on mettra une note dans la visite pour le mentionner, et lors de la visite tu verras la baignoire abîmée. Il y’aura toujours une note »,

indique Fréderic.

Quand la personne choisit un appartement, avant la signature de tout contrat, il y’a la visite physique afin que le client soit rassurer.

Ambitieux, acharnés, les deux afropreneurs voient Virimma dans plusieurs pays de la sous-région. Et, travaillent déjà sur d’autres projets.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here