Adina Ntankeu la camerounaise qui milite pour la cause des albinos en Afrique

0
2740

Longtemps maltraitée et stigmatisée pour le simple fait d’être albinos, Adina Ntankeu mène aujourd’hui un combat acharné contre les préjugés dont les albinos sont victimes. Elle milite pour la cause des albinos en Afrique. Née au Cameroun, les premières années de la vie d’Adina ont été marquées par beaucoup de frustrations à cause de son albinisme. La femme de 41 ans n’a pas eu une enfance facile. En effet, elle a vue le jour dans une famille polygame, et de tous les enfants de son père, elle est le seul enfant albinos. Cette situation lui a valu d’être mise à l’écart des autres et malheureusement même par ses proches.

A cause de sa particularité, ses parents décident de l’éloigner de sa famille à l’âge de 5 ans. Elle rejoint ainsi un membre de sa famille en France. Tout au long de plusieurs années, elle subit haine et stigmatisation à cause de son albinisme. Une situation qui l’a éprouvée jusqu’à l’adolescence. Elle a été prise en charge par les services sociaux à l’âge de 19 ans. Elle retourna par la suite au Cameroun pendant 6 mois pour renouer les liens avec sa famille.

Déçue, elle commence à prendre conscience de l’ampleur des difficultés rencontrées par les albinos en Afrique. Forgée par les épreuves qu’elle a surmontée, elle développe un caractère de combattante qui lui procure aujourd’hui la force nécessaire pour venir en aide aux personnes les vulnérables.

En février 2011, elle créée l’association ANIDA, indignée par les massacres d’albinos en Afrique. ANIDA est une ONG qui vient en aide non seulement aux albinos du Cameroun, mais de tout le continent africain. La mission première de l’association est d’éduquer et de sensibiliser les communautés à protéger les personnes albinos.

La militante veut ainsi mettre fin aux mythes et aux fantasmes que le public s’est ancré lui-même par ignorance sur les personnes albinos.

« J’ai décidé de mener le combat, avec d’autres associations pour défendre la cause de ces personnes. Mon combat n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan mais peux aider, soigner et donner de l’espoir à mes frères et sœurs dans le monde. Je veux aussi changer les mentalités et dire aux ignorants qu’être albinos n’est pas une tare », déclare-t-elle.

L’association a mis en place des pôles dans plusieurs pays africains pour apporter le soutien sanitaire aux communautés albinos avec des produits pour la protection de la peau comme : crème solaire, sticks à lèvres, savons ou crème hydratante.

Adina bénéficie du soutien de certains médias qui relaient ses actions en faveur des albinos. En Afrique, comme au Cameroun par exemple, certaines familles continuent de stigmatiser les albinos. En Tanzanie, les meurtres d’albinos liés à la sorcellerie continuent. 

On leur attribue des pouvoirs magiques. Tout comme dans beaucoup de pays africains, ou ces personnes voient leur vie en danger. En dehors, du combat qu’elle mène depuis 2011, elle a mis au point sa propre marque de vêtements. La « boutique d’Adina » comme elle la surnomme, est un sanctuaire de la mode qui mélange héritage africain et modernisme. Elle notamment travaillée avec de grands créateurs de mode pour trouvé dans ce nouveau projet un équilibre véritable entre sa passion pour les vêtements et son engagement humanitaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here