Mais qui ne connaît pas encore Arthur Zang ? ce  jeune ingénieur camerounais de 29 ans qui révolutionna la médecine camerounaise en l’adaptant confortablement à cette nouvelle ère du numérique. Ce passionné d’électronique a conçu il y a de cela deux ans « le Cardiopad », une tablette médicale, la première en Afrique. Vous n’étiez pas au courant ? Maintenant si !

Le « Cardiopad » a pour objectif de transmettre à distance les résultats d’examens d’un patient aux cardiologues. Il permet ainsi de gagner énormément de temps surtout pour les zones enclavées qui rencontrent quelques difficultés liées à la distance pour se faire diagnostiquer rapidement. Le projet a lancé depuis peu sa phase de commercialisation. 

L’appareil qui était en phase d’essai depuis 2014 a vite accusé des résultats conformes aux attentes de son créateur. Selon lui, quelques centaines de tablettes sont produites chaque semaine. Un défi qu’il s’est juré d’honorer avec son équipe afin de toucher l’étendue du territoire camerounais.

À première vue, la tablette donnait une apparence assez simpliste mais assurez-vous qu’elle fait vraiment son petit effet. Au CHU de Yaoundé et dans le petit hôpital de Mbanjomi à quelques dizaines de kilomètres de la capitale, le Cardiopad a montré de quoi il était capable. Ce qui lui donne sa particularité c’est sa facilité à être utilisé même par une personne non formée. 

Pour les autorités sanitaires du pays, le Cardiopad facilite allègrement les difficultés qui étaient liées à cette spécialité médicale qui étudie le cœur et ses anomalies. Au Cameroun, il n’existe pas plus de 50 cardiologues pour 23,44 millions d’habitants. Vous conviendrez avec moi qu’il y a là un décalage assez corpulent.

Afin de trouver des partenaires susceptibles de financer le projet, le jeune prodige avait fait une vidéo qui a été visionnée plusieurs milliers de fois. Un jour, la vidéo finit par tomber entre les mains des autorités administratives du pays qui ne tarderont pas à la faire voir au Président de la République. Paul Biya finit par mettre en sa possession une enveloppe budgétaire de 45 000 euros sans compter l’appui de 48 000 euros provenants de la Fondation Rolex lors des prestigieux Rolex Awards.

Le kit Cardiopad coûte aujourd’hui 2 millions de Fcfa et se vend essentiellement en ligne. Il est composé d’une tablette tactile et de tous les éléments nécessaires à la réalisation d’un examen cardiaque dont le capteur, le câble à multiples entrées, des princes, des électrodes, un clavier, une souris et un panneau solaire permettants de charger la batterie de l’appareil en cas de coupure d’électricité. 

Le prochain projet du jeune camerounais est de concevoir un appareil pour l’échographie des femmes enceintes. Comme quoi il nous suffit juste d’avoir un rêve et l’envie folle de le réaliser et le tour est joué.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here