Atlantique, de la sénégalaise Mati Diop, couronné du grand prix au Festival de Cannes

0
582
US actor Sylvester Stallone (L) awards French actress and film director Mati Diop with the Grand Prix for her film "Atlantics (Atlantique)" on May 25, 2019 during the closing ceremony of the 72nd edition of the Cannes Film Festival in Cannes, southern France. (Photo by CHRISTOPHE SIMON / AFP)

Samedi soir, lors de la 72e édition du Festival de Cannes, la réalisatrice franco-sénégalaise a reçu la distinction pour son premier long-métrage, des mains de l’acteur américain Sylvester Stallone.

Pour son premier film Atlantique, la réalisatrice franco-sénégalaise Mati Diop a reçu le grand prix du Festival de Cannes, des mains de l’iconique acteur américain Sylvester Stallone lors de la cérémonie de clôture de la 72e édition.

«Je trouve fou d’être parmi vous, a confessé Mati Diop dans le grand auditorium du palais des Festivals, peinant à contenir son émotion. C’est la grande aventure du cinéma. Je suis ici et en même temps là-bas au Sénégal.»

En 2008, elle s’était déjà rendue au Festival de Cannes pour présenter un documentaire, Mille soleils, sur le film Touki Bouki, réalisé en 1973 par son oncle Djibril Diop Mambéty, l’un des grands noms du cinéma sénégalais.

Entre fable amoureuse et fresque sociale, Atlantique se déroule dans une banlieue populaire de Dakar, au Sénégal. Ada est éprise de Souleiman, mais elle est promise à un autre. Coup du sort, Souleiman doit fuir le pays par bateau, en quête de cieux plus favorables. Alors que les noces d’Ada avec son mari mal-aimé battent leur plein, un incendie ravage les lieux: son amoureux est revenu. Le film sortira en France, le 2 octobre dans les salles obscures.

Présidé par le réalisateur Alejandro González Iñárritu, le jury de cette 72e édition était composé de l’actrice Elle Fanning, des réalisatrices Maimouna N’Diaye, Kelly Reichardt, Alice Rohrwacher, du dessinateur Enki Bilal et des réalisateurs Robin Campillo, Yorgos Lanthimos et Pawel Pawlikowski.

Absent de Cannes depuis 1991 et Jungle Fever, le réalisateur américain Spike Lee avait remporté le grand prix avec BlacKkKlansman lors de l’édition 2018 du Festival de Cannes. Andreï Tarkovski, Bruno Dumont, Matteo Garrone, Nuri Bilge Ceylan l’ont reçu à deux reprises pendant leur carrière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here