« Aucun enfant ne devrait étudier dans le noir » : Des sacs solaires pour changer l’éducation

0
571


Evariste Akoumian, un Ivoirien de 37 ans, a inventé le « Solarpak », un cartable avec un panneau solaire et une lampe, pour améliorer l’éducation des jeunes élèves des zones rurales non électrifiées. En utilisant la lampe, les enfants peuvent maintenant étudier confortablement après la tombée de la nuit.

Avocat de formation et ancien détaillant en informatique devenu techno-entrepreneur, Evariste Akoumian a constaté l’absence de couverture électrique à travers le pays lors de ses déplacements professionnels. Il a vu à quel point cela constituait un obstacle à l’éducation des enfants ivoiriens. Il a ressenti le besoin de relever le défi de changer cette réalité pour le mieux.

« Je me suis dit qu’il fallait aider ces enfants, trouver des moyens de les rendre autonomes. J’ai trouvé injuste qu’ils n’aient pas les mêmes opportunités que ceux qui étudient dans les grandes villes « , a déclaré Akoumian à Umurage.

En se concentrant sur ce besoin immédiat, plutôt que sur l’insuffisance énergétique du pays tout entier, Akoumian a créé le Solarpak.

« En Afrique, nous avons beaucoup de soleil, alors pourquoi ne pas trouver un moyen d’utiliser cette source pour aider ces enfants afin qu’ils puissent mieux réussir à l’école ? »

Le sac, d’une valeur de 13 000 francs CFA (20 euros, 23 $US), est équipé d’un panneau solaire à l’arrière et d’une lampe amovible qui peut être alimentée par la batterie au moyen d’un simple câble USB. L’emplacement du panneau solaire permet une exposition sans effort au soleil pendant que les enfants marchent pour se rendre à l’école et en revenir. La batterie prend une demi-heure pour se charger complètement et a une autonomie de quatre à cinq heures pour alimenter la lampe de lecture LED.

Cette lampe de lecture permet aux enfants de faire leurs devoirs après l’école et d’étudier au besoin, améliorant ainsi leurs performances et leurs chances de réussite.

« Ces enfants n’ont-ils pas le droit de réussir ? » 

Akoumian a parlé de l’injustice de cette situation.

En son temps, Solarpak a fait don de milliers de sacs, en a vendu 60 000 en 2018. La startup technologique exporte également les cartables vers le Gabon, Madagascar, le Burkina Faso et des ONG en France et en Allemagne.

Les sacs ne sont pas seulement fonctionnels, ils répondent également aux besoins des enfants en tant que porte-bébé adapté à leurs besoins. « Ces enfants ruraux sont pauvres. Ils utilisent des sacs de riz ou des sacs en plastique pour apporter leurs affaires à l’école. L’idée était de faire d’une pierre deux coups : leur donner un sac à dos et une lampe pour aller avec. »

S’efforçant de répondre à la demande, Akoumian recherche des aides et des prêts pour pouvoir installer une usine d’assemblage à Abidjan et augmenter la production, comme l’indique le Standard. Cela habilitera également les parents des enfants qu’il a aidé.

« Il n’y a pas assez d’emplois et d’argent ici, a-t-il dit. « Les enfants sont désavantagés ici. Avec le sac à dos, j’espère qu’ils progresseront tous. J’espère que leurs notes s’amélioreront. »

Il espère atteindre un jour 10 millions d’écoliers dans le monde. «Je veux que les jeunes croient en eux-mêmes, qu’ils avancent toujours, qu’ils vivent leurs rêves. Rien n’est impossible à ceux qui croient. Si vous avez un rêve, vous devez vous assurer qu’il se réalise », a déclaré Akoumian à Umurage.

Depuis le lancement de Solarpak, il a reçu le prix du mérite au Forum sur l’expansion de l’Afrique à Montréal, s’est vu décerner le prix African Prestigious Awards 2018 et a été finaliste aux African Talent Awards 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here