Chanteuse, actrice, compositrice, mannequin, Grace Jones en a inspiré plus d’un avec ses multiples casquettes

0
488


L’une des Top-Modele les plus célèbres au monde, Grâce Jones a marqué plusieurs génération durant son parcours. La Jamaïco-americaine, chanteuse, compositrice, productrice de disques et actrice est un exemple parfait de leadership féminin. Elle avait plusieurs casquette c’est qui lui a valut le respect et l’admiration de tous. Une grande dame, tout ce qu’il y a de plus ambitieux , Grâce Jones Incarnait toutes les valeurs de la femme qui décide de prendre son destin en main. 

Née en Jamaïque, c’est à l’âge de 13 ans qu’elle a déménagé avec ses parents, frères et sœurs aux Etats-Unis à Syracuse. Elle a débuté sa carrière dans le mannequinnat a New York ensuite à Paris pour les plus grandes maisons de Couture telles que : Yves St. Laurent et Kenzo etc. Elle apparaît aussi en couverture de plusieurs grands Magazines comme «: Elle et Vogue. 

La carrière de Grâce Jones est des plus prometteuse, elle est sollicité partout.  Elle a travaillé avec des photographes tels que Jean-Paul Goude, Helmut Newton, Guy Bourdin et Hans Feurer, et s’est fait connaître par son apparence androgyne et ses traits audacieux.

LA MUSIQUE 

Grace Jones ne s’est pas limitée qu’à sa carrière de mannequin, elle était aussi dans le domaine musical en ayant collaboré avec le graphiste Jean-Paul Goude et le duo musical Sly & Robbie. Parmi ses œuvres on peut compter des albums comme : Warm Leatherette (1980), Nightclubbing (1981) et Slave to the Rhythm (1985). Elle était dans le top 40 des ventes de singles au Royaume Uni avec des titres comme :  « Pull Up to the Bumper », « I’ve seen that face before », « Private Life » et « Slave to the Rhythm ». 

En 1982, elle sort  la collection de clips vidéo À One l’an Show, réalisé par Goude. 

LE CINÉMA 

Jones est apparue dans certains films à petit budget aux États-Unis dans les années 1970 et au début des années 1980. En 1984, elle a fait sa première apparition dans le grand public dans le rôle de Zula dans le film d’action fantastique Conan the Destroyer aux côtés d’Arnold Schwarzenegger et de Sarah Douglas, puis dans le film de James Bond de 1985 A View to a Kill en May Day. En 1986, elle a joué un vampire dans Vamp, et a joué et contribué à une chanson dans le film Boomerang d’Eddie Murphy en 1992. Elle est apparue aux côtés de Tim Curry dans le film Wolf Girl en 2001. Pour son travail dans Conan the Destroyer, A View to a Kill et Vamp, elle a été nominée aux Saturn Awards dans la catégorie « Meilleure actrice dans un second rôle ».

Vous trouverez ci-dessous une collection de 33 photos étonnantes de Grace Jones dans les années 1980.