Coronavirus : le rappeur MHD contaminé à la prison de la Santé

0
3179


Incarcéré depuis janvier 2019 après sa mise en examen pour homicide volontaire, l’artiste de 25 ans est atteint du Covid-19.

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus qui sévit dans le monde, la question des prisons revient régulièrement sur la table. En France, plusieurs détenus ont été testés positifs au virus. Ce serait également le cas du rappeur MHD, selon BFM . Depuis janvier 2019, l’inventeur de l’«Afrotrap», mélange de sonorités africaines et d’un style de rap particulier, est incarcéré à la prison de la Santé à Paris.

«Il a été testé positif en raison de symptômes», a déclaré Me Elise Arfi, avocate du rappeur, à l’AFP. Si son «confrère» Sadek, initialement placé en détention provisoire pour avoir agressé le blogueur Bassem Braïki, a été libéré jeudiet placé sous contrôle judiciaire, la situation de MHD reste plus complexe.

Mercredi, la Garde des Sceaux Nicole Belloubet a présenté plusieurs mesures d’exception pour la justice dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, afin de « simplifier » les procédures et de permettre la libération de « 5.000 à 6.000 » détenus des prisons françaises. Elle s’est dite jeudi « opposée » à une mesure « générale » de libération des détenus pas encore jugés comme MHD, qui représentent le tiers des prisonniers en France.

Pour rappel, Mohamed Sylla de son vrai nom, est toujours en examen pour «homicide volontaire», bien qu’il conteste toute implication. Dans la nuit du 5 au 6 juillet 2018, un certain Loïc, 23 ans, est renversé par une voiture, passé à tabac puis blessé à l’arme blanche dans le Xe arrondissement de la capitale. Il s’agit d’un règlement de compte entre bandes rivales du Xe et du XIXe arrondissements. Une dizaine de personnes s’acharne sur lui, une scène filmée par un témoin depuis une fenêtre. L’homme meurt rapidement de ses blessures.

La voiture du rappeur originaire du XIXe arrondissement, une Mercedes noire reconnaissable, est celle qui a permis de renverser le jeune homme, même si plusieurs acteurs du dossier assurent que le rappeur la prêtait très régulièrement. Cependant, ils sont au moins trois témoins à avoir identifié formellement le rappeur.

source


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here