De vendeuse de bois à la réalisation de plus de 1 million $ sur Amazon ! Le parcours d’une entrepreneure atypique

0
7232


D’origine camerounaise, Stephanie Mbida fait aujourd’hui partie de ces entrepreneures à succès, ces femmes de pouvoir dont on parle peu dans des milieux à dominance masculine ! Très curieuse et aventurière, elle était l’enfant à problème; celle qui se retrouvait toujours dans des situations inconventionnelles. Cet esprit aventurier la servira avec le temps car il développe en elle le goût du risque.

Précoce du haut de ses 9 ans, elle comprend rapidement que résoudre les problèmes des autres et saisir les opportunités sont le secret de la réussite. De petite vendeuse de morceaux de bois sur les trottoirs de sa ville natale Douala, elle fit rapidement ses preuves pour reprendre l’entreprise de sa tante, une villageoise illétrée. 

Âgée de moins de 10 ans, elle devient très vite la plus jeune entrepreneure de son quartier et génère son premier million de fcfa à l’âge de 17 ans. Mais son parcours ne s’arrête pas là, bien au contraire ! Telle une obsession, elle lançe business après business où elle apprend les coins et les recoins de ce qui rend un homme et une femme d’affaires exceptionnel. 

Ce qui est intéressant dans son histoire c’est de remarquer que ses sources d’inspiration sont ces personnes que la société considère moins éduqués et sans potentiel réel.

« À 18 ans je suis allée voir ma mère pour lui demander comment ça se fait qu’on part à l’école pour se faire de l’argent plus tard, mais que dans cette même école on ne nous enseigne pas comment multiplier 100f en 100 000f. Ça ne faisait aucun sens dans ma petite tête de jeune entrepreneure».

L’entrepreneuriat elle l’a donc appris sur le terrain, à travers les hommes et des femmes que notre société regarde parfois de haut; ceux communément appeler buyandsellam au Cameroun. Sur un top espiègle, elle souligne durant un interview: « C’est très facile de reconnaitre les diplômés en bavardage car ceux qui se font de l’argent, beaucoup d’argent n’ont pas le temps d’écrire des business plan, de parler de la vie d’autres personnes ou de participer à des débats sans fin. Ils sont dans l’action! Action, action, action».

Après l’obtention de son BAC, elle quitte le Cameroun pour partir étudier la finance en Amérique du Nord. Son but : acquérir connaissances et compétences financières pour parfaire ses habilités entrepreneuriales.

Fraîchement diplômée, elle travaille dans une banque renommée de la place pendant plusieurs années. Mais elle se rend vite compte que cette vie n’a aucun sens car pour elle la valeur d’une vie est mesurée à l’impact que cette dernière a à améliorer la vie des autres. Malgré le salaire alléchant, elle démissionne pour retrouver ce désir ardent d’entreprendre.

Elle investit toutes ses économies pour lançer KickLoans en 2012. Une plateforme de microcrédit dédiée aux personnes les plus démunis pour les aider à sortir de la pauvreté. Elle choisit la Tanzanie pour y lançer ses opérations et son ONG change la vie de centaines d’Africains.

Les prouesses de son organisation arrivent jusqu’à l’ONU qui lui déroule le tapis rouge. Opportunité qu’elle saisit pour soutenir l’entrepreneuriat comme solution prouvée très efficace pour drastiquement diminuer la pauvreté et le chômage dans le monde.

Cet acharnement est enfin récompensé lorsque l’Organisation des Nations Unies déclare en 2015 l’entrepreneuriat comme « vecteur de développement durable et de lutte contre la pauvreté ».

Quelques années plus tard, elle décide de se pencher sur un marché en pleine expansion : le ecommerce. Fort de son expérience et de ses multiples entreprises à succès, elle monte petit à petit un empire sur Amazon où elle réalise un chiffre d’affaires de plus de 1 million de dollars. 60% de la population a aujourd’hui accès à Internet que cela soit grâce à un ordinateur ou bien par téléphone.

Un chiffre qui ne cesse d’augmenter d’année en année. Stéphanie voit avant tout dans le ecommerce un moyen pour tout Africain de réaliser ses ambitions, d’entreprendre et de s’enrichir.Comme elle le dit si bien « si j’ai réussi, tout le monde peut y arriver. Même Toto ».

La mort de George Floyd aux États-Unis est un facteur déclencheur dans sa décision de sortir de l’ombre et de former d’autres Africains à aussi s’enrichir sur Amazon.

«Nous n’avons pas besoin d’une petite poignée de millionnaires et de milliardaires Africains. Nous avons besoin de centaines de milliers d’Africains riches. C’est ainsi qu’on va se faire respecter».

Aujourd’hui elle crée pour vous un programme de formation unique pour apprendre à vendre sur Amazon et devenir prospère en peu de temps. Elle vous y apprend tout de A à Z en passant par ses plus grands secrets marketing et de négociation. Si vous êtes de la diaspora et souhaitez générer beaucoup d’argent à travers Amazon; ou si vous souhaitez apprendre plus sur l’entrepreneuriat auprès d’une entrepreneure atypique comme Stéphanie, joignez le mouvement sur:

Facebook: https://bit.ly/3jTDbMM

Suivez-la sur sa chaine YouTube: https://bit.ly/3gcyFGX

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here