De vendeuse de pain à mannequin, la vie de Olajumoke est devenue un conte de fée

0
9430

Repérée au cours d’une séance photo du rappeur Tinie Tempah à Lagos au Nigéria. Cette vendeuse de pain nigériane a signé son premier contrat de mannequinat, quelques jours après. Agée de 29 ans, Olajumoke Orisaguna était encore vendeuse de pain à Lagos, au Nigeria avant de voir changer le cour de sa vie. La jeune femme s’est retrouvée près d’un shooting organisé dans les rues de la ville par le rappeur britannique Tinie Tempah. 

Olajumoke a été photographié lors de la séance alors qu’elle passait à coté du chanteur, un énorme sac de pain en équilibre sur la tête. En regardant les photos, le photographe Ty Bello et son entourage ont été frappés par le port de reine et la beauté de la Nigérianne. A partir de ce moment, ils ont tout fait pour la retrouver. Ils ont même lancé un appel à témoins, largement relayé sur les réseaux sociaux. Leur patience a finit par payer : la vendeuse finit par être identifiée.

Cet événement vient changer le train de vie de cette jeune femme. Elle s’est vue propulsée dans l’univers du mannequinat et signe avec l’agence Few Model Nigeria. Une séance photo pour le magazine de mode « This Day Style » contribue à la faire connaître dans le milieu. « Elle fixait intensément l’objectif comme si elle avait fait ça toute sa vie, j’ai su que nous avions trouvé une star », raconte Ty Bello. Très fier d’avoir changé la vie d’Olajumoke, qui peinait encore avant cet événement à nourrir ses deux enfants. 

« Cette femme qui avait photobombé mon shooting à Lagos a décroché son propre contrat de mannequin ! Si heureux pour elle », publie le rappeur Tinie Tempah sur son compte Instagram.

En regardant ses photos, la photographe nigériane Toyin Sokefun-Bello, alias TY Bello, est frappée par la beauté de la jeune vendeuse, qui porte un énorme sac de pains sur la tête. « Elle s’était retrouvée là totalement par hasard ».

Après la publication du cliché, les internautes s’interrogent : la jeune femme est-elle une mannequin ou une simple passante ?

« C’était une pure coïncidence », confirme la photographe sur Instagram.

Mariée et mère de deux enfants, Olajumoke Orisaguna était coiffeuse dans l’Etat d’Osun. Elle a été obligée de déménager à Lagos afin de subvenir aux besoins de sa famille en travaillant pour une boulangerie. Elle gagnait entre 300 et 700 nairas (la devise du Nigeria) chaque jour, soit trois euros maximum et ne parle que yoruba. La vie de cette femme a complètement basculé en quelques jours, comme dans un conte de fées. Elle est passée de vendeuse de pain dans les rues de Lagos au Nigeria à mannequin. Comme quoi tout est possible dans la vie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here