Son nom c’est, Brian Gitta, ingénieur ougandais qui a remporté un prix d’excellence pour le développement d’un dispositif capable de détecter le paludisme sans faire couler la moindre goutte de sang.
En effet, Brian Gitta, âgé de 26 ans, d’origine ougandaise a remporté le 15 juin 2018 le Prix africain de l’innovation en génie. Empochant la somme de 33 000$ ( environ 28 523€). Le tout grâce à son invention du test de dépistage pour le paludisme, qui s’effectue sans aucune prise de sang.
Le nom du traitement, Matibabu qui signifie << traitement>> en swahili, est une application mobile, développé par Brian et son équipe

Quand une personne est infectée, le parasite du paludisme s’accapare une vacuole des globules rouges et la remodèle à sa convenance. En fixant Matibabu sur le doigt d’un patient et en utilisant la lumière et le magnétisme, un faisceau de lumière rouge balaye alors le doigt afin de déceler des changements de couleur, de forme ainsi que la concentration des globules rouges dans le sang. Le dispositif peu coûteux et réutilisable, ne nécessite en plus aucune formation particulière puisque aucune prise de sang n’est requise.

Le paludisme coûte à lui seul à l’Afrique 1,3% de son PIB, la plupart des enfants de moins de 5 ans qui meurent chaque jour à cause de cette maladie infectieuse, se trouvent en Afrique subsaharienne. Selon l’UNICEF, la maladie touche quelques 300 à 600 millions de personnes chaque année dans le monde. L’Afrique subsaharienne représente à elle seule 90% des 580 000 décès annuel dus au paludisme. Ainsi l’ingénieuse invention de Brian joue sa partition dans la lutte contre la maladie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here