Elle refuse un salaire à 6 chiffres aux Etats-Unis pour investir en Haïti

0
1859

D’origine haïtienne, Corinne Joachim  Sanon  Symietz a réalise son premier rêve qui était de devenir ingénieure  industrielle. C’est à l’université du Michigan qu’elle fut ses études. Mariée, avec une vie confortable, un salaire à six chiffres, la jeune entrepreneur était bien partie pour mener une vie paisible. Mais, pour Corinne, tout cela n’était qu’une petite partie du chemin qu’elle devait parcourir. En effet, depuis l’âge de 16 ans, elle rêvait de créer de l’emploi pour les personnes de son pays en transformant une denrée locale.

C’est dans cette optique que Corinne Joachim en collaboration avec son mari créée une entreprise de transformation de cacao dénommée «Askanya Chocolateries». Elle a investit l’ensemble de ses économies pour mettre sur pied cette entreprise. Aujourd’hui,  Askanya Chocolateries touche environ 5 000 paysans en Haïti. L’entreprise en plus de générer du revenu créée de l’emploi dans le pays.

« Le cacao haïtien fait partie des 50 meilleurs au monde. La transformation de fèves de cacao de haute qualité en barres de chocolats haut de gamme, peut créer des opportunités de revenus pour de nombreuses personnes. Pour les 20 000 agriculteurs et plus, qui cultivent du cacao dans les campagnes d’Haïti, pour les chocolatiers, les entrepreneurs et bien d’autres encore », déclare l’afropreneuse.

En effet, les variétés de cacaoyer que l’on trouve en Haïti sont principalement le Criollo et le Trinitario, qui sont des variétés très recherchées car fines et aromatiques. Elles sont notamment utilisées pour la fabrication de chocolats haut de gamme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here