En Chine, le business de vidéos d’enfants africains prospère

0
2196

Le 16 février, le youtubeur ghanéen Wode Mayaa partagé sur sa chaîne une vidéo envoyée par l’un de ses abonnés. Dans les premières secondes de la vidéo, on voit un groupe de 18 enfants, vêtus de costumes rouges sur lesquels sont dessinés ce qui ressemble à des dragons blancs. Au milieu, une pancarte sur laquelle est inscrite un slogan qu’ils reprennent en choeur, suivant les paroles de la personne qui filme “Je suis un monstre noir ! J’ai un QI très bas !”. Ils se mettent ensuite à danser.

La vidéo des enfants africains apparat à 3 secondes de la vidéo de Wode Maya 

« Ils exploitent notre culture »Dans sa vidéo, Wode Maya, de son vrai nom Ackon Berthold, dénonce le caractère raciste de ces images et l’inaction des gouvernements africains face à ce genre de scène. Il a passé plusieurs années en Chine pour étudier l’ingénierie aéronautique. Il a vu pour la première fois cette vidéo le 10 février et a décidé d’en parler sur sa chaîne YouTube. Sa vidéo a été vue plus de 100 000 fois.

Beaucoup de Chinois vont en Afrique pour faire ce genre de vidéos et les vendent sur Taobao [l’équivalent d’Amazon en Chine, NDLR]. Ces gens exploitent notre culture. L’auteur de cette vidéo exploite des enfants africains pour les mettre ensuite sur YouTube et les réseaux sociaux chinois. Ils ne comprennent pas ce qu’ils disent. Ce genre de vidéo rompt la confiance entre la Chine et  l’Afrique. C’est scandaleux.

La vidéo a critiquée sur les réseaux sociaux. Sur Weibo, l’équivalent de Twitter en Chine, cet internaute s’indigne : « cette vidéo est très agaçante….n’achetez pas ces vidéos (….) ces intermédiaires (ceux qui tournent la vidéo NDLR) n’a aucune conscience ! ».

Uyghur from E.T@Uyghurspeaker

A #Chinese man let those #African kids shout those characters on black board in Chinese: « I am a black monster! My IQ is low! Yeah! ».
Poor kids don’t understand what is that means.

说到歧视,大家自己看看。#China #Africa #racism #colonialism

Vidéo intégrée

5620:11 – 13 févr. 2020Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité65 personnes parlent à ce sujet

Selon plusieurs internautes, la publication à l’origine de la polémique aurait été partagée sur Weibo le 10 février dernier par un compte appelé « Club de blagues sur les Noirs ».

Cette publication a depuis été supprimée. Mais en tapant le slogan que chantent ces enfants en chinois dans un moteur de recherche, on retrouve la publication initiale et les commentaires archivés.La publication visible dans les archives de ce compte légende la vidéo avec un smiley qui rit et ce commentaire ironique : « ceux qui ont fait cette vidéo ont mauvais goût ». 

Afin de trouver des vidéos similaires, nous avons recadré la photo pour ne garder qu’un bout de l’uniforme d’un des enfants.

En réalisant une recherche inversée de cette photo avec le moteur de recherche russe Yandex, on retrouve d’autres vidéos similaires, tournées apparemment au même endroit.

“Ca fait longtemps qu’on ne s’est pas vus ! Je reviendrai”, peut-on lire en légende de cette vidéo. 

Nous avons retrouvé plusieurs d’entre elles sur un compte Huoshan, une application de vidéos chinoises. Ce compte s’appelle « équipe de tournage de vidéos d’Africains chantant des voeux d’anniversaire”.On y  retrouve de  nombreuses vidéos d’enfants, mais aussi d’hommes musclés et de jeunes filles dénudées. À chaque fois le procédé est le même : le groupe répète un slogan en chinois (souvent des voeux d’anniversaire ou de bonheur) avant de se mettre à danser.

source


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here