Étudier les matières scientifiques avec un casque de réalité virtuelle c’est désormais possible au Sénégal

0
525


Créé en 2017 par un groupe de jeunes entrepreneurs sénégalais, OwnLabs est axé sur l’apprentissage scientifique en milieu scolaire. Partant du constat que les élèves et étudiants de leur pays ne mettent quasiment jamais en pratique les notions apprises en classe, ce projet propose une solution innovante : utiliser la réalité virtuelle pour recréer les conditions d’une expérience scientifique.

Mise au point par une jeune équipe, ce projet veut permettre aux écoliers et étudiants sénégalais de renforcer leur apprentissage scientifique. Pensé par Abdou Khadre Diop, étudiant à l’Ecole Supérieure Polytechnique (ESP) de Dakar, OwnLabs repense l’enseignement des sciences empiriques au Sénégal.

« ON A CONSTATÉ QU’UN ÉTUDIANT AU SÉNÉGAL PEUT PASSER DE LA CLASSE DE LA 6ÈME À LA TERMINALE SANS AVOIR JAMAIS VU UNE EXPÉRIENCE DE CHIMIE. ET C’EST UN GROS PROBLÈME ». – ABDOU KHADRE DIOP, CEO DE OWNLABS

Il décide de faire appel à un designer, un étudiant en physique de l’atmosphère à l’université de Ziguinchor, ainsi que deux autres camarades pour travailler sur l’arrière-plan et l’avant-plan du projet, pour former une équipe solide afin de rendre corps au projet. Outre de la frustration née d’un cursus scolaire trop éloigné de la pratique, ce qui a réuni ces cinq jeunes hommes, c’est surtout le désir d’ouvrir un nouveau champ de possibilités pour leurs cadets.

« NOTRE OBJECTIF EST DE FOURNIR UNE EXPÉRIENCE IMMERSIVE QUI VA PERMETTRE L’APPRENTISSAGE SCIENTIFIQUE PAR LA PRATIQUE. IL S’AGIT D’IMPLÉMENTER DES PROTOCOLES EXPÉRIMENTAUX FAISANT PARTI DES PROGRAMMES SCOLAIRES SUR NOTRE APPLICATION, D’ENCADRER L’ÉLÈVE TOUT AU LONG DE L’EXPÉRIENCE. POUR PERMETTRE AUX JEUNES DE COMPRENDRE, MAÎTRISER, VOIRE TRANSFORMER LEUR ENVIRONNEMENT ». – OWNLABS

Avec un casque de réalité virtuelle à 90% recyclable, d’un système d’affichage 3D, de lentilles spécifiques et d’un smartphone, OwnLabs invite à une immersion dans un laboratoire de physique, de chimie ou de biologie. En octobre 2017, Own Labs a participé au Dakar Digital Show. Confiant que la finalité de ce projet consiste en son utilisation massive dans les salles de classe, Abdou Khadre Diop souligne qu’il pourrait constituer un substitut simplifié, sachant que les frais d’un laboratoire complet sont très coûteux.

« QUAND ON PARLE DE PHYSIQUE, DE CHIMIE ET DE BIOLOGIE, ON PARLE DE SCIENCES EMPIRIQUES. ET L’EMPIRISME, C’EST L’EXPÉRIENCE. MAIS COMMENT APPRENDRE UNIQUEMENT PAR LA THÉORIE ? C’EST IMPOSSIBLE, IL FAUT PRATIQUER ! ». – ABDOU KHADRE DIOP, CEO DE OWNLABS

Par ailleurs, Cheikh Aliou Abitalib Diassé, chargé du volet artistique, informe que ce projet peut aussi répondre aux besoins des personnes handicapées intéressées par les sciences empiriques. En 2017, en plus de participer au Salon de la PME et au Dakar Digital Show, OwnLabs a gagné le Prix Orange de l’Entrepreneur Social. 

« QUAND ON EST ENTREPRENEUR, IL FAUT ÊTRE ORGANISÉ. ON DOIT PARFOIS COURIR À GAUCHE À DROITE, MAIS ON PEUT S’EN SORTIR ». – CHEIKH ALIOU ABITALIB DIASSÉ, ARTISTE DESIGNER

Malgré tout, ces afropreneurs, passionnés de technologie ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. OwnLabs n’étant qu’un des nombreux projets de leur start-up Venturi, ils comptent développer d’autres solutions d’envergure sociale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here