Il lance OPISMS, le carnet de santé électronique qui sauve des vies en Côte d’Ivoire

0
1261


Etche Noel N’DRIN est un ingénieur informaticien qui veut révolutionner le secteur de la santé en Côte d’Ivoire en l’adaptant à cette ère fortement marquée par le digital. Après avoir acquis une grande expérience dans une société française spécialisée dans les solutions bancaires plus précisément dans la télé-compensation pendant quatre ans et quatre autres années dans une société agro-alimentaire, il s’est penché sur sa vocation principale : la création d’applications.

En 2010, il lance OPI Justice avec Leon KASSI et Niamkey BLAY, c’est une plateforme qui envoie des sms pour les rendez-vous des audiences de justice garantissant ainsi un désengorgement du palais de justice et l’affichage Electronique du rôle en ligne. Un concept innovant quand on sait Ô combien les palais de justice peuvent être surpeuplés.

L’aventure ne s’arrête pas là pour Etche Noel car un an plus tard, en 2011, il lance OPI SMS le carnet de vaccination Electronique, une application qui envoie des sms texte et appel vocal dans les langues locales sous forme de rappel pour les rendez-vous de vaccination des femmes enceintes, des nouveaux nés et des adultes, permettant ainsi la traçabilité des actes de vaccinations et des consultations prénatales et la visualisation en ligne du carnet.

« Selon l’OMS on estime que 89780 personnes sont mortes de la rougeole en 2016 et en majorité les enfants or il existe un vaccin sûr et efficace. Entre 2000 et 2016, on estime que la vaccination antirougeoleuse a évité 20,4 millions de décès.
En Côte d’Ivoire 80% des enfants de moins d’un an ne sont pas complètement vaccinés et pourtant ces vaccins sont gratuits. Mais pourquoi ? Selon une étude 64% des causes de non vaccinations sont dues aux manques d’information et motivations des parents. Il faut alors innover dans la communication avec les parents. D’où le carnet de vaccination Electronique qui répond à cette préoccupation celle d’informer, d’éduquer, de sensibiliser la population sur la santé par le numérique et d’améliorer la couverture vaccinale. »

Ses ambitions démesurées, son esprit créatif ont permis à OPI SMS de gagner en notoriété et d’obtenir une reconnaissance à l’échelle internationale. Lauréat de la 1ère Edition de l’ODESS ( Observatoire De la E-Santé dans les pays du Sud ) en 2016 de la fondation Pierre FABRE. En 2017, il est récipiendaire du prix OrangeFab Côte d’Ivoire, un accélérateur de start-Up ivoirienne. La même année, il reçoit le prix start-Up du sixième forum des affaires UE- AFRIQUE organisé en Côte d’Ivoire.

OPI SMS enregistre à ce jour plus de 900 000 personnes qui ont adhéré au service et est présente dans près de 165 centres de santé en Côte d’Ivoire avec la caution gouvernementale du ministère de la santé et de l’hygiène publique à travers une convention de participation au service public sanitaire renouvelée en mars 2019.

L’entrepreneur ivoirien reste convaincu que le digital reste une solution incontournable pour résoudre pléthore de problèmes en Afrique, notamment dans le secteur de la santé. Selon lui :

« Le manque de moyens des états africains caractérisé par un plateau technique et un manque criant d’infrastructures doivent pousser les populations à adopter les bonnes pratiques de l’hygiène et cela passe notamment par des canaux de communication pour sensibiliser un grand nombre de personne. Il ajoute que la pénétration de la téléphonie mobile qui dépasse les 122%, devrait aboutir à une utilisation très accrue du numérique pour relever les défis lier à la santé publique en investissant plus dans la prévention, c’est alors là que plus de vie seront sauvées. »


Retrouvez dans ce reportage l’OPI SMS, un carnet de vaccin électronique qui sauve des vies en Côte d’Ivoire : https://www.youtube.com/watch?v=iaW7dgtzOOw

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here