Interdiction de la publicité des produits dépigmentants au Sénégal

0
2189

Il est interdit au Sénégal de diffuser de la publicité sur des produits depigmentant communément appelé « Xéssal ». L’information s’est répandue comme une traînée de poudre au pays de la téranga, les organes de presse traditionnels (télé, radio) n’ont plus le droit de diffuser ce type de contenu. La présidente de l’Association internationale d’information sur la dépigmentation artificielle (AIIDA), Fatoumata Ly, s’est exprimée sur son inquiétude sur ces produits qui font ravage au Sénégal.

Une étude de cette association montre que 70% des femmes sénégalaises s’adonnent à cette pratique dangereuse. Le professeur Fatoumata Ly a plaidé samedi pour l’interdiction de la vente des produits cosmétiques dépigmentants afin d’éradiquer le phénomène galopant de ’’la dépigmentation cosmétique volontaire (DCV)’’ enregistrée dans le pays.

«  mesures doivent être prises par les plus hautes autorités étatiques pour interdire la commercialisation de ces produits cosmétiques dépigmentants pour éradiquer ce fléau », a-t-elle déclaré.

Elle a tenu ces propos lors d’un panel organisé par l’AIIDA sur le thème : « quelles mesures pour une politique nationale de prévention de la dépigmentation cosmétique volontaire ».

Le conseil national de régulation audiovisuelle (CNRA) a rappelé l’article 112 du code de la presse qui stipule que la diffusion de ce type de contenu est formellement interdite. Dans un communiqué, Babacar Diagne invite les patrons de radios et télévisions aux respects des textes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here