Promouvoir l’agriculture urbaine en Afrique, le projet ambitieux de Gnepa-Joël ANANI

0
1237


Gnepa-Joël ANANI est un jeune entrepreneur français d’origine ivoirienne. Après plus de 21 ans en Europe, ce trentenaire a osé le pari fou de se rendre dans son pays d’origine pour investir dans un secteur stratégique : l’agriculture. Son entreprise, AgroLight SARL, est une start-up ivoirienne qui s’est donnée pour objectif de promouvoir l’Agriculture Urbaine Biologique de produits maraîchères, sous toutes ses formes (hydroponie (travail dans l’eau), Agriculture hors sol, permaculture, etc.

Un concept innovant qui compte s’affirmer avec beaucoup de diligence en Afrique particulièrement en Côte d’Ivoire. Gnepa-Joël ANANI s’est donné pour mission de transformer radicalement l’agriculture. Il a une vision claire et futuriste de ce qui constitue l’une des richesses principales de la Côte d’Ivoire. En menant une étude poussée dans le domaine, il entend démocratiser ce secteur en y apportant une touche novatrice afin de répondre à une demande extrêmement exigeante.

« En Afrique, l’agriculture est beaucoup développée en milieu rurale. C’est-à-dire l’exploitation rationnelle et responsable, des forêts très fertiles qu’elle abrite. Seulement, la diminution des terres arables et de ses forêts, l’exode rurale, les difficultés liées aux transports des denrées alimentaires vers les villes, les pertes posts récoltes liées à une logistique souvent compliquée, la raréfaction de produits frais, la forte urbanisation de nos villes, nous obligent à repenser notre modèle agricole. En lançant AgroLight SARL, je veux proposer un concept où les aliments ne viennent plus seulement des zones rurales vers les zones urbaines, mais sont, en complément, directement produits et consommés en ville. »

AgroLight SARL s’affirme et a pour activité principale la production urbaine de fruits et légumes biologiques pour servir le milieu urbain dans un périmètre de 5Km autours de son jardin de Cocody Angré, à Abidjan. L’idée ici à moyen terme est de produire de manière conséquente afin de fournir un produit fini ainsi qu’une valeur ajoutée des plus espérées. AgroLight SARL s’applique aussi dans le conseil, la formation de tous les passionnés d’agriculture. Elle assure également un suivi de jardins urbains biologiques pour des ONGs, restaurants, particuliers, membres de la diaspora etc. Elle fait aussi dans la distribution de matériels agricoles pour garantir tout le professionnalisme dont ce secteur a besoin en Côte d’Ivoire.

L’entrepreneur est un passionné d’agriculture. Sa vision dans ce secteur et ses projets en cours, créent une tension constante entre lui et ce domaine. Selon lui :« En agriculture 1+1 ne fontpresque jamais 2 et là est toute la différence. Sans être un domaine facile, car elle a ses réalités, j’adore le fait d’avoir la capacité de produire 3kg de tomates à partir d’une seule semence, pour schématiser mon idée et vous faire comprendre ma pensée. »

Le slogant de AgroLight étant « Innovation ServingAgriculture », qui se traduit littéralement par l’innovation au service de l’agriculture, le promoteur de l’entreprise entend avoir recours à toutes les avancées technologiques de notre époque pour démocratiser le monde agricole, de manière responsable, résiliante et pérenne. « Aujourd’hui il ne s’agit plus demeurer dans les anciennes postures de substances. Il s’agit de trouver des voies et moyens responsables, pour fortement augmenter la production globale afin de faire face aux enjeux alimentaires qui nous attendent d’ici à 2050.» ajoute-t-il.

C’est sous fonds propres que le projet a été lancé et continue de se développer. L’entreprise emploie 5 personnes et est actuellement en plein recrutement pour prétendre à un accroissement d’activité. En tant que jeune ivoirien de la diaspora, pour Gnepa-JoëlANANI, investir dans son pays d’origine est bien plus qu’un rêve qui s’est matérialisé. C’est plutôt pour lui, une aspiration de tous les jours, une conquête, un idéal. Participer au développement de son pays est un objectif prioritaire et cela ne peut se faire sans une participation active de la diaspora.

Cette dernière étant intrinsèquement liée à tout ce qui pourrait permettre au pays d’accéder à ses prochaines phases de développement, enregistre en son sein des ivoiriens comme Gnepa-Joël ANANI. Participer économiquement mais aussi idéologiquement en appuyant fortement un secteur aussi stratégique que l’agriculture. Ce qu’il veut, c’est faire de la Côte d’Ivoire un des plus grands leviers africains dans le domaine de l’agriculture.

« En retournant investir en Côte d’Ivoire, je veux créer despossibilités pour mes contemporains qui, eux, n’ont pas eu cette possibilité, je ne dis pas chance, car la chance, est relative. Je veux participer à mon échelle, à l’avancement de mon pays. Pas seulement économiquement mais aussi idéologiquement en l’aidant à inscrire son nom, dans cette révolution de l’Agriculture Urbaine qui fait déjà parler d’elle partout dans le monde occidental mais qui traîne des pieds en Afrique. »

Il s’est aussi prononcé sur les difficultés qu’il rencontre quant à l’implantation de ce concept en milieu urbain : « Des voisins autour de notre jardin pensaient que nous les empoisonnerons avec des pesticides, la grosse actualité. Nous avons dû leurexpliquer qu’étant dans le créneau de l’agriculture urbaine, nous utilisions des produits sans danger pour eux et l’environnement. »

D’autres défis du quotidien s’ajoutent à la liste des obstacles que rencontre Gnepa-Joël ANANI « Il y a aussi les prix de ventes post récoltes : Il est souvent difficile de faire comprendre le bien fondé de la différence de 50/100fcfa, quoique légère, de prix par rapport aux autres productions. Heureusement qu’avec le temps nous avons réussi à nous constituer un portefeuille client qui valorise le bio et la consommation de fruits à 11h, récoltés à 7h le même jour. »

Dans les années à venir, le fondateur de AgroLight SARL compte devenir un pionnier dans l’Agriculture Urbaine Biologique en Côte d’Ivoire à court terme, dans l’Afrique francophone à moyen terme et dans l’afrique entière à long terme, avec des représentations et activités dans tout ces endroits.

Pour joindre Agrolight SARL c’est tout simple.

En Côte d’Ivoire : Angré 8ème tranche, derrière pharmacie 8ème tranche, Abidjan

+225 09377041 (WhatsApp) / +225 79519515 (WhatsApp)

En France : Versailless Grand Parc

2 Place de Touraine, 78000 Versailles 

+33 (0) 609532569 (WhatsApp)

Les liens utiles :

info@agrolightci.com

www.agrolightci.com

FB: https://www.facebook.com/SarAngegroup/ Insta : https://www.instagram.com/agrolight_sarl/ Tweeter : https://twitter.com/AgrolightS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here