Jay-Z est désormais le premier rappeur milliardaire

0
1376

Selon «Forbes», Jay-Z est désormais milliardaire. L’artiste de 49 ans est ainsi le premier artiste de hip-hop à atteindre une telle fortune.  

La success-story de Jay-Z a de quoi faire rêver. L’ex-voyou de Brooklyn qui vendait de la drogue dure lorsqu’il était adolescent s’est métamorphosé en un artiste respecté de ses pairs et adulé des fans à travers le monde entier. Lancé en 1996 avec son premier album «Reasonable Doubt», opus qu’il avait produit avec le label qu’il avait fondé une année plus tôt, Roc-A-Fella Records, Shawn Corey Carter n’a cessé de monter en puissance. Douze opus et 23 ans plus tard, il cumule les casquettes et est aujourd’hui un homme d’affaires affirmé que rien n’arrête. Et qui bat des records. Comme le rapporte le très prestigieux magazine «Forbes» ce lundi 3 juin 2019, l’époux de Beyoncé cumule désormais une fortune personnelle d’un milliard de dollars. Un sacré tournant pour celui qui devient ainsi le premier artiste de hip-hop à atteindre un tel sommet. 

Il a autant fait fortune dans la musique que dans les spiritueux et l’immobilier

Pour calculer une telle richesse, «Forbes» s’est penché sur les nombreuses affaires de Jay-Z. Le papa de Blue Ivy (7 ans) et des jumeaux Rumi et Sir (2 ans le 13 juin) est effectivement à la tête d’un empire qui englobe musique, art de vivre, immobilier mais aussi des investissements dans plusieurs sociétés, comme Uber et le cognac D’Ussé. Ainsi -et entre autres-, sa plateforme Tidal pèserait à elle seule 100 millions de dollars, ses collections d’art s’estimeraient autour des 70 millions et sa société Roc Nation vaudrait pas moins de 75 millions. Il avait par ailleurs racheté en 2014 la marque de champagnes Armand de Brignac qui est évaluée à quelque 310 millions de dollars.

Avec Beyoncé, Jay-Z est aussi propriétaire de nombreuses demeures de luxe réparties entre Los Angeles et New York, un porte-feuille immobilier estimé à 50 millions de dollars. Autant de richesses qui donnent le tournis mais qui ne manquent pourtant pas de faire de Jay-Z l’un des artistes les plus humbles de sa génération.

Avec Paris Match

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here