La coiffure naturelle de Michelle Obama à la Nouvelle-Orléans fait un carton

0
1303


Les boucles naturelles de l’ancienne Première dame des États-Unis ne sont pas passées inaperçues.

BEAUTÉ – La tournée promotionnelle de Michelle Obama pour son livre “Devenir” se poursuit à travers le monde. Et comme à chacune de ses apparitions, la dernière en date a aussi été un carton si l’on en croit les réactions à la photo qu’elle a partagée ce dimanche 7 juillet sur Instagram.

Celle-ci a été prise sur la scène du Essence Festival, qui s’est tenu à la Nouvelle Orléans du 5 au 7 juillet. On y voit l’ancienne Première dame des États-Unis dans une combinaison bleu scintillante. Le micro dans la main, elle est rayonnante.

Ceci étant, ce n’est pas ce qu’ont relevé les internautes. Non, ce qui les a marqués, c’est plutôt la coiffure de Michelle Obama. Cette dernière a laissé ses cheveux au naturel. “Les boucles, s’extasie l’une de ses abonnés en commentaire. Magiques, belles, incroyables.”

Elle n’est pas la seule. Sur le réseau social, de nombreuses personnes la remercient d’avoir fait ce choix capillaire. Certaines femmes se reconnaissent, d’autres se sentent inspirées. Chacun y voit son message. “Cela me rappelle Angela Davis et l’importance de son afro”, a commenté une utilisatrice.

Ce n’est pas la première fois que l’autrice apparaît avec cette coiffure. Au mois de novembre 2018, elle avait fait la couverture du magazine de mode destiné aux femmes afro-américaines Essence avec des boucles similaires. 

Une préoccupation systématique 

C’est d’ailleurs un sujet sur lequel elle était revenue dans le podcast ‘2 Dope Queens’, le même mois. “Vous savez, la première chose dont vous devez vous préoccuper [quand vous êtes à la Maison Blanche, ndlr], ce sont vos cheveux, a-t-elle évoqué. J’ai voulu mettre fin à ça. Et puis ensuite, tu te demandes comment faire, tu vois? Qu’est-ce que tu fais? Et si tu vas nager? Si tu fais de l’exercice? Ce n’était pas seulement le quotidien d’une Première dame. C’est celui de toutes les femmes noires au bureau.”

Le point qu’elle soulève n’est pas anodin. Aux États-Unis, comme en France, les cheveux des personnes noires peuvent être une source de discrimination. En Californie, une loi est récemment passée pour endiguer ce problème. Elle interdit le fait d’interdire le port de la coupe afro, des tresses ou des dreadlocks à l’école ou sur le lieu de travail.

Source : Huffington Post

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here