La Franco-Ivoirienne Alexandra Amon, une figure du cinéma africain qui a fait ses preuves

0
589

L’industrie cinématographique est un sujet peu traité en général, et de manière rarissime dans le cas de l’Afrique. Pourtant de nombreuses tentatives d’introduire l’Afrique dans cet univers ont porté leurs fruits. On se souvient encore du génie de personnes telles que Ousmane Sembene, Idrissa Ouedraogo, Newton Aduaka, pour ne citer qu’eux.

Aujourd’hui l’industrie du cinéma africain inspire un nouveau souffle avec l’implication de nouvelles figures prêtes à faire émerger ce secteur et l’imposer avec toute la diligence que cela implique.

Alexandra Amon cette jeune actrice et réalisatrice ivoirienne est l’une des figures montantes du cinéma africain. De parents diplomates, elle a grandit entre la France, la Côte d’Ivoire et les USA. Diplômée de l’école d’art The Pratt Institute, la jeune Franco-Ivoirienne s’est installée aux Etats-Unis en 2003 et se lance dans sa carrière de Directeur artistique avant d’introduire le cinéma dix ans plus tard.

À la suite d’un stage effectué en 2005, pour le compte du photographe et réalisateur américain David La Chapelle, elle se découvre une passion démesurée pour le cinéma. Peu de temps après, elle entame une croisade en tant qu’assistante de production d’un documentaire sur les success stories d’expatriés Africains à New York, intitulé «ZOOM» pour le compte de la chaine 3A Télésud.

En 2008, de retour en Côte d’Ivoire son pays d’origine , Alexandra se joint à plusieurs productions télévisuelles. C’est à ce moment qu’elle réalise ses premiers films publicitaires. En 2012, elle lance sa société de production ZIV. « CHRONIQUES AFRICAINES » sa première série télévisée, est diffusée depuis 2015 sur la chaîne À+ du hoquet Canal +

Chroniques AFRICAINES ( 2014 ) A+ – RTI- TV5 MONDE – STARTIMES

CHEZ COLETTE ( 2015 ) NOLLYWOOD TV – ORANGE TV BOUTIQUE HOTEL ( 2016-2017 ) RED TV –

20.30.40 – ( 2020 ) RTI – TV5 MONDE – ORANGE TV

CINEMA
Fix us The movie

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here