«L’abeille et le papillon», l’entrepreneuriat social au service de la petite enfance

0
694


L’abeille et le papillon est une structure basée en France qui propose un service de garde et d’accompagnement à la parentalité. Elle accompagne des familles mais également des entreprises et des entités publiques pour ce qui est de l’accueil des tout-petits mais aussi milite avec beaucoup de diligence pour la notion d’inclusion. 

Après avoir acquis beaucoup d’expérience dans le domaine de la petite enfance, la structure envisage d’étendre son influence en Afrique en commençant par le Sénégal pays d’origine de Maimouna Ba. Cette dernière, cofondatrice de L’abeille et le papillon a bien voulu répondre à nos questions le temps d’une interview.

BONJOUR MAIMOUNA,

Bonjour Afropreneuriat  

ALORS, L’Abeille et le Papillon QU’EST CE QUE C’EST EXACTEMENT ?

L’Abeille et le Papillon développe des crèches citoyennes et inclusives à fort impact social. C’est une entreprise labelisée « ESUS ». Elle a été co-fondée avec mon amie Awa Camaraassistance sociale et moi-même, ingénieure sociale.

QU’EST CE QUI VOUS A POUSSÉ À CRÉER L’Abeille et le Papillon ?

Nous avions envie de faire du travail social autrement et avions besoin d’un mode de garde pour nos deux garçons nés en 2009. Nous n’avions pas de places en crèche, nous les avons créees et avons par la même occasion enfilé un nouveau costume : celui d’entrepreneure !

QUELS SONT LES SERVICES QUE L’ON RETROUVE CHEZ  L’Abeille et le Papillon ?

Nous offrons service de garde et accompagnement à la parentalité. Nous nous efforçons d’être plus qu’une crèche à travers ce dernier point.

Fortes de notre expertise et des expériences cumulées ces dernières années nous développons de plus en plus le volet consultance. En effet, nous accompagnons de plus en plus des entités publiques, des cabinets de conseil dans les problématiques liées à l’accueil des tout-petits et à l’inclusion.

QUELLE EST LA PHILOSOPHIE DE L’Abeille et le Papillon ?

Ne laisser aucun enfant, aucune famille sur le « bord de la route » et les accompagner avec tendresse et bienveillance.« L’Abeille et le Papillon », a la particularité d’avoir su et d’accueillir tous les enfants de la République qu’ils soient issus d’un milieu modeste ou d’un milieu très privilégié. Au quotidien, « L’Abeille et le Papillon » est souvent confrontée à des mères (car ce sont souvent elles, qui « trinquent » professionnellement quand la question du mode de garde n’est pas résolue), « assignées à résidence », parce qu’elles élèvent seules leur enfant ou ont un enfant en situation de handicap. Bien souvent, le fonctionnement des Etablissements d’Accueil du Jeune Enfant, n’est pas assez souple pour répondre à leurs besoins spécifiques. C’est terrible pour l’Entrepreneure, la citoyenne et la maman solo que je suis. Terrible, car je crois profondément à l’Emancipation par le travail et au travail comme vecteur de lien social. Je reste persuadée que l’accueil individualisé des enfants dans un environnement où règne sécurité physique et affective, couplé à un accompagnement fort des familles ont un impact positif et notamment sur celles fragilisées par les aléas de la vie. Notre micro-crèche pilote, pionnière sur notreterritoire sur ces problématiques d’Inclusion et de « vivre ensemble », accueille des enfants ordinaires mais également, au gré des besoins, des enfants de familles « exclues » du monde de travail et/ou ayant besoin de « répit ». Si nous voulons une société plus Inclusive, plus apaisée, plus juste, nous devons investir dans la Petite Enfance. Je suis intimement convaincue que la crèche de Demain sera une crèche inclusive et ouverte sur la vie de la Cité.

QU’EST CE QUI EST LE PLUS DUR QUAND ON CRÉE UNE ENTREPRISE COMME CELLE-CI ?

Nous avons crée la 3ème micro crèche des Yvelines dont la première en privée dans le département il y a 10 ans. La difficulté résidait dans le fait qu’il n’y avait pas de précédent. Il a fallu convaincre, les partenaires techniques et financiers et faire accepter notre philosophie. Cela n’a pas été une sinécure (Rires).Une autre difficulté majeure a été la période d’incubation. En effet, quand un ingénieur de sciences dites dures expérimente une nouvelle invention, il a des crédits « Recherche et Développement ». A l’inverse, quand un ingénieur social cherche les solutions aux problématiques sociétales, il est souvent seul et n’a généralement pas de crédits de Recherche pour mener à bien ses travaux de « Recherche -Action ». 

COMMENT AVEZ-VOUS LANCÉ CETTE ENTREPRISE ? SOUS FONDS PROPRES OU À L’AIDE D’UN QUELCONQUE FINANCEMENT (Prêt bancaire, concours etc)

À nos débuts aucune banque a voulu nous suivre car l’activité comportait trop de risques, n’avait pas d’antécédents, et……nous n’avions pas la tête de l’emploi (Rires) ! Pour la première structure, après avoir été déboutées par les banques et autresconcours, nous avons fait du crowfunding dans notre entourage. Cela nous a permis de démarrer. 

QU’AVEZ-VOUS APPRIS EN TANT QU’ENTREPRENEUR DEPUIS LA CRÉATION DE L’Abeille et le Papillon ?

Qu’il ne faut rien lâcher, s’armer de patience et toujours croire en soi.

COMMENT VOYEZ VOUS L’Abeille et le Papillon DANS LES ANNÉES À VENIR ?

J’espère que nous aurons essaimer notre philosophie à grande échelle. Nous donnerons également de notre temps à la Communauté en participant à l’Emergence de l’Afrique. Nous aspirons à mettre à profit nos compétences et accompagner l’Afrique, le Sénégal en particulier, vers des solutions socialement innovantes pour escorter les transformations et les mutations des sociétés dans le domaine sanitaire et social et plus particulièrement dans le champ de la Petite Enfance.Le Continent fait sa Révolution Numérique, elle va et elle devra faire également sa Révolution sanitaire et sociale. C’est un enjeu crucial, pour la cohésion sociale.

COMMENT FAIRE POUR JOINDRE L’Abeille et le Papillon ?

contact@abeillepapillon.fr

www.abeillepapillon.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here