Les femmes africaines ont le taux de création d’entreprise le plus élevé au monde, révèle le rapport sur l’entrepreneuriat féminin en Afrique.

En effet, l’étude nommée « L’entrepreneuriat des femmes en Afrique : un chemin vers l’émancipation » qui a été publiée par l’Institut Roland Berger, montre que les femmes africaines ont le taux de création d’entreprises le plus élevé au monde. 

Le rapport révèle que 24 % des femmes montent leurs propres entreprises, soit “un taux beaucoup plus élevé” qu’en Amérique latine (17 %), en Amérique du Nord (12 %), en Europe et en Asie centrale (8 %).

Pour la plupart de ces femmes, l’entrepreneuriat est un moyen d’assurer leur survie et celle de leur famille montre l’étude qui a porté sur 54 pays. 

Au total entre 150 et 200 milliards de dollars de valeur ajoutée sont créés par les femmes africaines indique l’étude.

Neamoins ces femmes font face à  pas mal de difficultés comme la rareté des infrastructures, le manque de formation digital et la difficulté de trouver des investissements. Environ 15% d’entre elle doivent cesser leurs activités car elles n’ont pas accès au financement nécessaire pour mener à bien leurs activités.

L’institut Roland Berger relève toutefois un contraste entre les pays sub-sahariens, dont les taux sont plus élevés (26 %), et en Afrique du Nord où ils n’atteignent que 8 %, un écart dû à des différences “socio-économiques et aux réalités culturelles”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here