Le capitaine Mame Rokhaya Lo, seule femme pilote dans l’armée sénégalaise.

0
1872

Le capitaine Mame Rokhaya Lo est une femme sénégalaise née dans la banlieue dakaroise. Après des études en sciences économiques et de gestion à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, en 2011, elle adhère à un concours pour intégrer la gendarmerie sénégalaise. Un concours quelle réussira avec brio. Petit à petit elle gravit les échelons et devient commandant-adjoint de la brigade régionale de Rufisque en 2014.

Ce choix pour la gendarmerie elle le tient de son enfance. Petite elle était fascinée par le travail indéfectible qu’effectuait cet organe d’intervention dans toute l’étendue du territoire sénégalais.

« J’ai été attirée par la gendarmerie parce que depuis toute petite je voyais le travail qu’ils faisaient. Les gendarmes étaient partout même dans les endroits les plus reculés du pays », a-t-elle raconté.

Lors d’un programme de recrutement qui consistait pour la gendarmerie à recueillir des informations sûres à travers des opérations au sol, Mame Rokhaya Lo saute sur l’occasion en s’inscrivant à un concours pour être pilote au sein de la gendarmerie.

Elle passe les épreuves avec succès et décroche sa place au sein de l’unité d’aviation de la gendarmerie avec deux de ses collègues.

« Ce qui compte ici à la base, ce sont les compétences. J’ai été recrutée avec mes collègues après un concours. Et nous travaillons d’égal à égal », nous explique la pilote.

Une fois dans l’unité elle se rend compte avec une rare stupéfaction qu’elle est la seule femme présente. Bien que la gente féminine s’intéresse de plus en plus à l’aviation notamment au métier de pilote, nombreuses sont celles qui n’ont pas le niveau lors du recrutement.

« J’encourage les femmes à avoir confiance en elle. Je pensais qu’au Sénégal, il existait déjà des femmes pilotes dans l’armée, mais cela m’a étonnée de me retrouver seule. »

Elle espère qu’avec son parcours les femmes redoubleront plus de dynamisme pour intégrer ces corps de métiers dont l’apanage à tout le temps été tenu par les hommes.

Elle donne des conseils aux femmes :

« Que les femmes aient confiance en elles et qu’elles sachent qu’elles sont capables. Une femme peut être pilote. Je leur dit de croire en elle, croire en leur potentialité et à leur savoir-faire. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here