Les produits et services inspirés de l’Afrique et l’Outre-Mer bientôt en vitrine à travers le monde entier

0
1024


Les 26 et 27 novembre prochains se tient la première édition du salon virtuel des Produits et Services Inspirés de l’Afrique et l’Outre-mer (PSAO). L’heureuse initiative, historique par-dessus tout, a d’abord vocation à promouvoir le dynamisme économique africain et ultramarin, à travers la mise en lumière des produits et services qui font la fierté du berceau de l’humanité.


Vidéo de présentation de l’événement

Cette occasion de rêve sera également idoine pour créer une plateforme de mise en valeur et de découverte de talents et d’innovations, originaires d’Afrique et de l’Outre-mer. Ce lieu de rencontres relevées entre vendeurs, acheteurs et différents partenaires, tous soucieux de mettre le génie créateur de l’Afrique et l’Outre-mer en première ligne, a de fortes chances d’être définitivement le déclic d’une Afrique qui se réinvente et fait mentir tous les préjugés qui lui ont toujours été défavorables.

Pour mener à bon port un projet aussi ambitieux que celui-ci, pas mieux que «TAM’S EVENT» l’agence événementielle de référence qui a toujours fait la différence sur la place parisienne et qui met le décollage résolu de l’Afrique et de l’Outre-mer au cœur de ses ambitions.

Le saviez-vous ? 77 % des parts de marché des produits et services d’Afrique sont détenus par l’Occident. Ce seul chiffre rendu public par la Banque mondiale, parle d’ailleurs mieux que tous les mots, et est symptomatique des défis de l’économie africaine au moment où le premier salon virtuel des Produits et Services inspirés de l’Afrique et l’Outre-mer va bientôt être lancé.

Tout dans les statistiques les plus fiables est de nature à donner raison à René Dumont, agronome et écologiste français, très intéressé par le développement des régions rurales des pays en développement, qui publia en 1962 «L’Afrique noire est mal partie». En avance sur son époque, cet auteur européen mettait déjà en garde les Africains et le monde entier sur les dangers auxquels s’expose l’économie africaine en mal de modernisation.

Les Produits de l’Afrique et de l’Outre-mer en avant

En initiant le premier salon virtuel des Produits et Services inspirés de l’Afrique et l’Outre-mer, l’agence événementielle «TAM’S EVENT» veut prendre le contre-pied parfait de tous les afro-pessimistes qui sont convaincus que «l’Afrique noire est mal partie», voire, qu’elle est maudite. L’équipe de «TAM’S EVENT» et ses partenaires ont foi dans l’Afrique et ses potentialités.

Comme aime à le dire Armelle Ngougni, la patronne de cette agence événementielle:

« l’économie de l’Afrique est longtemps restée en hibernation alors que notre continent est le mieux loti d’entre tous par la nature. C’est un paradoxe que mes partenaires et moi trouvons inadmissible. Il est venu pour l’Afrique et l’Outre-mer le temps de vivre de leur fantaisie. Il doit être désormais loin de nous le temps où l’économie de l’Afrique devait demeurer à marée basse. En un mot comme en mille, l’Afrique et l’Outre-mer doivent se réinventer, se professionnaliser ou se démettre à jamais. C’est en tous les cas le rêve que nous portons et nous entendons faire flèche de tout bois pour le réaliser».

Les objectifs visés par le salon des Produits et Services inspirés de l’Afrique et l’Outre-mer sont clairs comme l’eau de roche. Il est question de mettre en vitrine les meilleurs produits possibles en provenance de l’Afrique et l’Outre-mer.

Cet événement historique est un lieu d’échanges et de networking entre différents vendeurs, acheteurs, dirigeants et partenaires d’affaires. Au bout du compte, il s’en suivra des opportunités inspirés des échanges d’expériences. L’Afrique et l’Outre-mer ont d’incroyables talents en termes de produits et services dans divers domaines. Pour cette première édition du salon virtuel des Produits et Services inspirés de l’Afrique et l’Outre-mer, quatorze domaines ont été choisis et quatre exposants de chacun de ces domaines seront triés sur le volet pour représenter l’Afrique et l’Outre-mer qui gagnent et peuvent rivaliser sans le moindre complexe avec les autres.

Ainsi que l’annoncent les organisateurs, «la sélection des produits à mettre en relief se fera de façon on ne peut plus rigoureuse et objective. In fine, nous voulons que ce soit une plateforme où les meilleures entreprises puissent vendre leurs produits en toute sérénité, où elles peuvent rencontrer les potentiels partenaires et les potentiels investisseurs».

Au-delà, cet espace est le lieu par excellence qui permettra aux acheteurs des produits d’avoir des biens et services de qualité, tous inspirés de l’Afrique et l’Outre-mer, les Africains et les Ultramarins donneront au monde entier les preuves qu’il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.

Au demeurant, le salon virtuel des Produits et Services inspirés de l’Afrique et l’Outre-mer veut mettre en exergue le rayonnement de ses producteurs. Le faisant, «TAM’S EVENT » et ses partenaires suscitent une saine émulation entre les producteurs africains et ultra-marins qui voient grand pour eux et leur continent d’origine.

On le sait, Paris ne s’est pas construit en un jour et les initiateurs de ce salon se positionnent comme les catalyseurs d’une Afrique et de l’Outre-mer qui gagnent. Il est temps, disent-ils en chœur, que l’Afrique joue crânement sa chance dans le concert des nations et ne se présente plus en victime expiatoire Ce salon arrive donc à pic et les Africains, pourtant dotés d’un génie auquel eux-mêmes ne croient pas toujours, pourront…enfin comprendre que jamais les alouettes ne leur tomberont toutes rôties dans le bec.

L’Afrique et l’Outre-mer sont décidés à prendre leur destin économique en main grâce au salon virtuel des Produits et Services inspirés de leurs terroirs. Il serait suicidaire pour les Africains et les Ultra-marins de ne pas adhérer à un tel rêve qui, bientôt, deviendra réalité. Si le salon des Produits et Services inspirés de l’Afrique et l’Outre-mer n’avait pas encore été imaginé par «TAM’S EVENT», il aurait bien fallu, tôt ou tard, y penser. L’Afrique et l’Outre-mer ont désormais la panacée de leur réveil économique.

Reste aux entrepreneurs les plus ambitieux et les plus audacieux de savoir saisir la balle au bond, au public de s’approprier une rencontre inédite et tellement porteuse de fruits… Pour le plus grand bonheur de tous !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here