Linda Ikeji, la blogueuse devenue millionnaire en dollars

0
1106

Depuis la création de son blog en 2006, la Nigériane Linda Ikeji trône sur le monde virtuel. Des faits divers aux sujets politiques les plus sensibles en passant par les agitations d’un chanteur adulé par le public, elle commente l’actualité de son pays et fait bouger la toile nigériane en un simple clic.

www.lindaikedji.com. C’est le site de la Nigériane Linda Ikeji avec des millions d’internautes. En effet, au Nigéria dans le pays le plus peuplé d’Afrique, Linda est une reine incontestable. À Lagos, la ville la plus connectée du pays, la jeune dame de 37 ans s’est faite une réputation . Elle revendique un million de visiteurs par jour sur son blog.

Allant dans ce sens, Linda Ikeji a décidé de lancer l’année dernière son propre réseau social Linda Ikeji social. Elle y propose une combinaison entre la nature des publications sur Facebook et ce qui est visible sur son blogue. Pour ce faire, elle veut rémunérer les utilisateurs. Ceux-ci doivent publier des informations exclusives, des vidéos ou des photos.

Elle publie des dizaines de statuts par jour. Plus qu’un paparazzi, elle est à l’affût des artistes de la sphère Naija musique, et des acteurs de la cinématosphère de Nollywood.

«LA NOUVELLE QUI VA FAIRE PARLER EST CELLE QUI VA FAIRE CLIQUER.» déclare-t-elle.

En 2014, le nom de Linda était le plus recherché par les utilisateurs de Google au Nigéria. La même année, le moteur de recherche a arrêté de référencer son site pendant deux jours (du 8 au 10 octobre) pour des soupçons de non-respect de la propriété intellectuelle.

Tenace, elle a à son actif des millions de folowers à savoir:

Twitter: 1,75 million d’abonnés

Facebook : 324 468 abonnés

Instagram : 1,3 million d’abonnés

Recette : plus d’un million de dollars de revenus publicitaires par année. Internet et les réseaux sociaux lui attribue une grande influence. La preuve, les personnalités politiques se battent pour courtiser ses charmes digitaux. En 2015, les camps rivaux du second tour de l’élection présidentielle, Goodluck Jonathan et Muhammadu Buhari, se disputaient pour afficher leur bannière de campagne sur le blogue de Linda Ikeji. 

Originaire de la ville de Nkwerre, dans l’est du Nigéria, elle pratiquait différents petits métiers pour vivre et aider sa famille. Serveuse, elle s’adonnait également au mannequinat.

Après l’obtention de son baccalauréat en 2000, elle met les pieds à Lagos, la capitale économique du Nigéria. À l’université de Lagos, elle apprend l’anglais et en sort diplômée quatre ans plus tard. Elle exerce ses talents de rédactrice, mais se plaint de la précarité du métier. Pour le plaisir, elle lance en 2006 un blogue qu’elle rédige dans un cyber café. Et l’histoire se chargea du reste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here