Refusée pour un poste d’hôtesse de l’air, elle créée sa propre compagnie aérienne

0
23099

Sibongile Sambo a toujours rêvée de devenir hôtesse de l’air. Mais, elle a vue sa candidature rejetée alors que celle-ci possédait tous les atouts standards d’admission. Au lieu de s’apitoyer sur son sort, elle décide de riposter en créant sa propre compagnie aérienne.

Après avoir été recalé, Sibongie a vendu sa voiture pour monter sa propre affaire. Pour l’aider, sa mère lui a proposé d’utiliser sa pension de retraite. Son souhait était de créer une compagnie d’aviation africaine 100% féminine (SAS Aviation), qui n’embauchera que des femmes noires, des hôtesses de l’air au pilote en passant par les membres de l’équipage.

Avec un début difficile, le gouvernement sud-africain octroie sa licence d’exploitation à SAS Aviation en 2004. La compagnie aérienne est spécialisée dans les vols d’affaires mais opère également des vols cargo, du transport en hélicoptère et aussi des vols pour le comptage des animaux dans les resserves animalières.

Par ailleurs, Sibongile travaille en partenariat avec MCC Aviation. Elle a formée trois pilotes femmes et compte faire beaucoup plus.

Titulaire d’un bachelor en administration, d’un certificat en marketing et d’un master en management de la technologie et de l’innovation dans l’aviation, elle a travaillée pour des entreprises comme Telkom, City Power et le Beers avant de fonder sa propre compagnie. Elle a remporté e prix BIBA (Black Woman in Business Awards) à Londres en 2006.

Afropreneuse acharnée, Sibongile prévoit d’élargir les services de sa compagnie dans toute l’Afrique et de devenir la compagnie Sud-Africaine a voler avec des équipages composés uniquement de femmes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here