Usain Bolt s’est lancé dans le secteur de la trottinette électronique à Paris

0
782

L’ancien sportif jamaïcain est l’un des investisseurs de la start-up Bolt Mobility, qui se lance dans le secteur de la trottinette électrique à Paris. L’occasion était belle de faire le point avec lui sur sa nouvelle carrière d’homme d’affaires.

Après les pistes d’athlétisme, le business. La star jamaïcaine Usain Bolt est de passage à Paris pour  faire la promotion de Bolt Mobility , une start-up de trottinettes électriques dont il est l’un des investisseurs et l’ambassadeur mondial. Il raconte ici sa nouvelle vie d’homme d’affaires.

Entretien.

Racontez-nous votre aventure au sein de Bolt Mobility ?

Je suis impliqué dans le projet depuis le début (Bolt Mobility a été fondé en 2018, ndlr). J’ai décidé d’investir dans cette entreprise car j’ai voyagé dans le monde entier pendant ma carrière sportive. Or j’ai constaté que beaucoup de villes sont embouteillées et suffoquent sous la pollution. La trottinette électrique apporte une solution à ces problèmes.

Comment expliquez-vous que ce mode de transport se développe si vite ?

La trottinette électrique est un moyen de transport agréable et qui permet de se déplacer facilement d’un point A à un point B. Il s’agit surtout d’un véhicule propre. C’est pourquoi j’en utilise très régulièrement quand je suis en ville.

Vos trottinettes sont bridées à 25 km/h. Ce n’est pas trop lent pour l’homme le plus rapide du monde ?

(Il rit). La vitesse n’est pas déterminante, ce qui compte c’est l’efficacité. Nous devons en outre veiller à ce que les trajets en trottinette se fassent en toute sécurité. Vous étiez un sportif de haut niveau. Vous faites désormais du business. Votre quotidien a dû beaucoup changer…

Faire du sport, c’était beaucoup plus facile ! Il suffisait de se lever tôt et de s’entraîner. J’avais une équipe auprès de moi qui s’occupait de tout. Dans ma nouvelle vie d’homme d’affaires, je dois apprendre beaucoup de choses. Mais je fais déjà des progrès. Une chose est certaine : dans le business comme dans le sport, je veux être le numéro 1.

Combien avez-vous investi dans Bolt Mobility ?

(Il sourit). Je ne peux pas vous le dire. Mais quand vous investissez dans une entreprise, c’est que vous croyez dans son projet. C’est la raison pour laquelle je suis ici à Paris pour ce lancement. Nous travaillons dur, avec l’équipe de Bolt Mobility, afin de fabriquer les meilleurs produits.

Nous sommes au début de l’aventure. Il nous reste encore beaucoup de choses à faire car vous pouvez toujours vous améliorer. Nous devons donc être à l’écoute de nos clients et comprendre quels sont leurs besoins afin d’apporter les meilleures réponses.

Au-delà des trottinettes électriques, avez-vous investi dans d’autres secteurs d’activité ?

J’ai lancé en janvier une nouvelle marque de champagne en partenariat avec l’entreprise Mumm.

Vous avez brièvement joué au football en Australie l’an dernier. Pourriez-vous renouveler l’expérience ?

Non, j’ai décidé d’arrêter complètement ma carrière sportive afin de me concentrer à plein temps dans les affaires.

Source : Les Échos

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here